Haïti - Base de données commerciales

 
Défis and Opportunités
 
English | Français
La globalisation, ou l’inter-connectivité accrue des pays, offre nombres de possibilités et présente des défis pour toutes les nations du monde. Alors que la globalisation a apporté de nombreux avantages quant à la croissance du commerce et de l’investissement, les pays ont aussi dû faire face à des coûts d’ajustement difficiles. Les Caraïbes, ainsi que d’autres petits pays, ont un certain nombre de caractéristiques qui posent des défis particuliers en ce qui a trait à leur intégration au système économique mondial. Plusieurs études approfondies sur les défis et opportunités de la globalisation pour les Caraïbes ont été réalisées. Le rapport du Secrétariat du Commonwealth et de la Banque Mondiale [The Commonwealth Secretariat and the World Bank Joint Task Force on Small States'], "Small States: Meeting Challenges in the Global Economy" , présente une bonne introduction aux implications auxquelles font face les petites économies tout en donnant une vue d’ensemble générale des principaux défis et opportunités qui les attendent. Ces questions sont aussi analysées dans la publication "Caribbean Perspectives on Trade, Regional Integration and a Strategic Global Repositioning" , présentée au Groupe caribéen pour la coopération sur le développement économique [Caribbean Group for Cooperation in Economic Development (CGCED)]. Plus d’informations sur le Projet des Petits États sont disponibles sur le site.

Cette section du Centre de Ressources sur le commerce caribéen comprend de l’information sur les défis que présentent la complexité des négociations multilatérales et régionales, les préférences érodées, l’initiative régionale d’intégration sous le CSME ainsi que l’impact de la « petite- taille » sur le commerce et l’intégration économique.
 
Préférences unilatérales: Érosion et Expiration
Schèmes préférentiels
Système Généralisé des Préférences
L’Initiative du Bassin de la Caraïbe
CARIBCAN
La Loi HOPE
 
Cotonou
Acccord do Cotonou
CARIFORUM-CE APE
Depuis la fin des années 1960, les arrangements de préférences unilatérales, telles que l’Initiative du Bassin de la Caraïbe [Caribbean Basin Initiative (CBI)], CARIBCAN, et le Système Généralisé des Préférences (SGP), ainsi que les ententes préférentielles que sont la Convention de Lomé et l’Accord de Cotonou, ont offert des tarifs réduits ou nuls au lieu du tarif de la Nation la Plus Favorisée (NPF) sur certains produits en provenance des Caraïbes et autres pays en développement.

Toutefois, les accords préférentiels continuent à évoluer et la libéralisation au niveau multilatéral par le biais des rondes de négociations de l’OMC, ainsi que par les accords commerciaux régionaux risquent d’éroder cet accès préférentiel. La compétitivité des pays qui dépendent des préférences commerciales est mise à l’épreuve et doit constamment être rénovée de manière à préserver leurs bénéfices dans un système commercial multilatéral plus libéralisé.

Articles sur l’érosion des Préférences
Preference-Dependent Economies & Multilateral Liberalisation: Impact and Options
Commonwealth Secretariat
Trade Preferences for LDCs: An Early Assessment of Benefits and Possible Improvements
UNCTAD

Un livre publié par la Banque mondiale et Palgrave MacMillan au début de l’année 2009 fait le point sur la «valeur» actuelle des préférences pour les pays bénéficiaires dans les principaux marchés de l’OCDE, le livre analyse aussi les implications de l’érosion des préférences selon différents scénarios de libéralisation globale et aborde les politiques qui seraient envisageables en réponse à cette érosion. Cette publication fut préparée par la Banque mondiale en coopération avec l’OCDE, l’OMC et avec l’appui de l’Agence canadienne de développement international (ACDI) et du Département d’aide international du Royaume-Uni (DFID). Les études suivantes sont les versions préliminaires des chapitres du livre:
Pour plus d’information.
 
Focus sur les Amériques
Négotiations en course
CARICOM - Canada
 
Accords commerciaux
CARICOM - Colombie
CARICOM - Costa Rica
CARICOM - Cuba
CARICOM - République Dominicaine
CARICOM - Venezuela
 
Association des Etats Caribéens
Des efforts pour une intégration économique plus unifiée avec les pays de l’Amérique latine ont commencé au début des années ‘90 alors que les pays de la CARICOM exploraient des alternatives aux relations commerciales traditionnelles basées sur des préférences érodées. Dans les moments initiaux, la CARICOM a conclu des ententes avec la Colombie et le Venezuela -accords qui ont débuté par des accords préférentiels et qui ont graduellement évolué vers la réciprocité dans le cas de l’Accord avec la Colombie- et ont participé à la création de l’Association des États caribéens [Association of the Caribbean States (ACS)]. Dans la seconde moitié des années ‘90, la CARICOM s’engagea dans des discussions commerciales avec d’autres partenaires de l’hémisphère. Lors de leur 16ème assemblée qui s’est déroulée en Guyane en juillet 1995, les chefs de Gouvernement de la CARICOM se sont mis d’accord pour prioriser la négociation d’accords commerciaux avec les pays de l’Amérique latine. Suite à cette décision, la CARICOM a négocié des accords bilatéraux de libre-échange avec la République dominicaine (1998), Cuba (2000) et Costa-Rica (2004), tout en participant activement dans le processus de la Zone de libre-échange des Amériques (présentement en veille) entre 1995 et 2004. Par conséquent, le commerce de la CARICOM avec ses partenaires hémisphériques a significativement augmenté durant les années ‘90. Pour plus d’informations sur le commerce de la CARICOM avec les Amériques et le reste du monde, veuillez consulter.